Accueil > Cours > Historique de la photographie > 1829 : Découverte de la photosensibilité

1829 Découverte de la photosensibilité

1829 : Découverte de la photosensibilité
Echelle de l'historique de la photographie

En 1829, Niepce s’associa avec Louis Jacques Mandé Daguerre, qui découvrira la photosensibilité de l'iodure d'argent.

Biographie :Louis Jacques Mandé Daguerre, Cormeilles en parisis 1787 - Bry-sur-marne 1851, inventeur français. Il perfectionna la photographie et obtint, en 1837, les premiers daguerréotypes.

En savoir plus :Daguerréotype : premier procédé photographique commercialisé, dans lequel une image est formée sur une plaque de cuivre plaquée d'argent, extrêmement polie, sensibilisée par des vapeurs d'iode pour former des iodures d'argent.

Après exposition, l'image latente est développée aux vapeurs de mercure, ce qui donne une image unique sur métal qui ne peut pas être utilisée comme un négatif pour la duplication.

Image latente : image invisible produite par l'exposition à la lumière sur un matériau sensibilisé et qui devient visible par développement.

Au cours de l'été 1827, Niepce exposa une plaque d'étain enduite de bitume dans la camera obscura, dont il obtint, huit heures après, l'image d'un colombier.

Malgré l'utilisation de plaques d'argent ou de cuivre argenté à la place des anciennes en étain et le recours à l'iode pour accroître la sensibilité de l'argent à la lumière, il ne réussit pas à diminuer la durée de l'exposition nécessaire à l'obtention d'une image.

Il prit alors contact avec un fabricant parisien d’instruments d’optique, Vincent Chevalier, qui à son tour informa Daguerre.

Parallèlement, Daguerre cherchait à obtenir une image permanente dans la camera obscura, et c'est ainsi qu'il se mit en rapport avec Niepce.

La rencontre entre les deux hommes eut lieu, et un contrat fut signé deux ans plus tard pour poursuivre leurs recherches de façon commune.

Promo Books Foto.com